—Campana— création 2018

Festival d’Aurillac

21, 22, 24 et 25 août à 20h00

sous chapiteau

Parc Hélitas, entrée Bd Louis Dauzier

Informations
https://www.aurillac.net/index.php/fr/billetterie/informations

de et par Titoune, Bonaventure Gacon, Thomas Barrière et Bastien Pelenc

Dans ce terrain improbable, souvent vague où, pour l’occasion, on a dessiné un cercle comme pour mieux le définir, le rassembler, l’éclairer.

Quand le cercle est là, les êtres avec œil et cœur sont là, coude à coude, regardent le geste, écoutent le silence, le claquement du bruit, le verbe, la musique, alors…

Alors on tente, nous tous, en rond, avec l’acrobate, le clown, le salto, l’apesanteur, le danger, de tordre la réalité, de la repousser, de la braver pour qu’apparaisse, juste un instant, l’étincelle dans l’œil qui soudain devine l’incommensurable : le cirque.

Alors, avec une tente, quelques cordes sur un violon, un tambour, une musique au galop, avec nos mains, nos regards, nos os, du très haut aux bas-fonds, du trapèze à la main rattrapée, de l’étonnante pirouette aux maladroites prouesses, avec soulier verni ou pas, avec bousculades et glissades ridicules, avec instants suspendus, accolades, disparitions, rôle à jouer et à déjouer, avec une sacrée énergie, et une envie de rire, de surprendre, avec tout cela nous allons sonner « la Campana ».

CAMPANA©N.Novi_bdef